Cibles

Papier ISBN: 9782070140190
Pas en inventaire. Sur commande : Délai de 4 à 8 semaines

Parallèlement à des textes lyriques réunis dans Ombre pour ombre (2004), Annie Le Brun a publié, entre autres, des essais concernant la poésie (Appel d'air, 1989, et Qui vive, 1991), tout en poursuivant une réflexion à propos du roman noir (Les Châteaux de la subversion, 1982). Elle a introduit les oeuvres complètes de Sade dans Soudain un bloc d'abîme, Sade (1985), puis de Raymond Roussel dans Vingt mille lieues sous les mots, Raymond Roussel (1994). Enfin Du trop de réalité (2000), analyse critique de ce temps, de même que Si rien avait une forme, ce serait cela (2010) et Ailleurs et autrement (2011).Docteur en histoire de l'art, Gilbert Titeux vit en Alsace. Après avoir enseigné la littérature, il a soutenu une thèse de doctorat sur la représentation de la chasse au XIXe siècle et dirigé un magazine consacré à la chasse et à la nature. Tout en effectuant des traductions de l'allemand, il poursuit actuellement des recherches sur les transferts culturels franco-germaniques.

Les libraires craquent

  • Par Christian Girard par la librairie Pantoute

    Pratique insolite née dans les clubs de tir d’Europe centrale, principalement en Croatie, au cours des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, la peinture sur cible, par les sujets qu’on lui découvre, à de quoi susciter des interrogations. Destinées de toute évidence à être criblées de projectiles, ces oeuvres éphémères, plutôt que d’offrir des objets de détestation, offrent aux tireurs des évocations de désirs, des plus délicats aux plus grivois. De ce rapport problématique entre cible et désir, entre proie et prédateur, se déploie une réflexion de haute voltige autour de l’art que les auteurs de ce catalogue d’exposition mènent avec brio. Une curiosité audacieuse de l’art populaire qui nous entraîne dans les méandres de la psyché humaine.


  • Commenté dans la revue Les libraires par Christian Girard, librairie Pantoute

    Pratique insolite née dans les clubs de tir d’Europe centrale, principalement en Croatie, au cours des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, la peinture sur cible, par les sujets qu’on lui découvre, à de quoi susciter des interrogations. Destinées de toute évidence à être criblées de projectiles, ces oeuvres éphémères, plutôt que d’offrir des objets de détestation, offrent aux tireurs des évocations de désirs, des plus délicats aux plus grivois. De ce rapport problématique entre cible et désir, entre proie et prédateur, se déploie une réflexion de haute voltige autour de l’art que les auteurs de ce catalogue d’exposition mènent avec brio. Une curiosité audacieuse de l’art populaire qui nous entraîne dans les méandres de la psyché humaine.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres