Combats de reines : tradition et passion de la race d'Hérens

Éditeur NEVA ED.
Paru le
Papier ISBN: 9782350551807 Pas en stock.
Sur commande : Délai indéterminé

C'est peut-être parce qu'elles portent une couronne de fleurs, qu'on les appelle des reines.Dans les Alpages les vaches Hérens s'affrontent naturellement. Ces combats permettent d'établir une hiérarchie dans le troupeau afin d'obtenir les meilleurs pâturages pour nourrir leur descendance. Il s'agit d'une lutte de domination. Elle prend fin dès que le rapport hiérarchique est établit.Au printemps les éleveurs haut-savoyards, valaisans et valdotains organisent les combats des Reines. Ces vaches noires se défient tête contre tête, sous le regard fier et inquiet des éleveurs et sous l'oeil vigilant des rabatteurs. Ces combats ne sont pas dangereux. Les vaches doivent être portantes pour y participer. Très techniques, ils sont beaucoup plus proches de l'esprit d'un combat de judo que d'un match de boxe. Les blessures sont très rares et pas plus fréquentes que lorsque les vaches sont à l'alpage.La vache qui se dérobe ou quitte le combat perd. La Reine de chaque catégorie reçoit une couronne de fleurs et une sonnette... Le spectacle se déroule autant dans l'arène qu'autour.Cette race est reconnue depuis 1879 en Suisse. Le premier combat organisé a lieu en 1917. C'est un éleveur français qui a lancé dans le journal Confédéré un défi aux éleveurs suisses. A cette époque les paysannes tricotaient des chaussettes de laine à leurs vaches pour qu'elles puissent traverser la mer de Glace pour rejoindre l'alpage au pied des Drus.Les Hérens sont les mieux adaptées à la vie en montagne. Pourtant leur silhouette noire et trapue a bien failli disparaître des paysages alpins, victime du productivisme. Mais la tradition et la passion des éleveurs ont gagné le combat...

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres